Etudiante bombasse à lunettes

Bombasse étudiante à lunettes aux gros seins lourds

Maéva, une bombasse étudiante de 20 ans, planquée derrière ses lunettes d’intello, se révèle être une nymphomane invétéré aux envies irrépressibles. Lorsqu’on a dit cela, on a pratiquement tout dit. Cependant, il était bon d’illustrer et de donner un aperçu de qui est cette jeune femme déchaînée lorsqu’elle a une bite entre les mains. C’est simplement une jeune métisse avec de gros seins lourds, naturels, nourris à l’eau de coco et aux mets exquis de la Polynésie.

Gros seins d'étudiante bombasse
Magie de la nature, deux gros seins lourds et voluptueux appartenant à une jeune étudiante métisse brune.
Etudiante se serrant les nichons

Elle se serre les nichons et les agrippe de toutes ses forces.

Une croissance tardive de sa poitrine

L’adolescence de Maéva n’a pourtant pas été un long fleuve tranquille. Pendant de longues années, la jeune fille a été complexée de ne pas avoir de poitrine. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, les seins de cette douce métisse n’ont poussé qu’à partir de l’âge de 16 ans. Et dès lors, ça a été une explosion mammographique incontrôlée. À 17 ans elle faisait un bonnet B. À 18 ans, elle flirtait avec le bonnet C. C’est autour de ses 20 ans que sa poitrine s’est stabilisée et est devenue la paire de gros seins lourds de bonnet E que l’on peut voir en photo. À partir de ce moment, notre bombasse étudiante a entièrement pris confiance en elle. Le regard des garçons dans les dortoirs et dans les couloirs de la fac l’ont beaucoup aidée. Elle est passée du vilain petit canard à la superstar de la fac, convoitée et courtisée par tous. Son émancipation a alors été totale, à tous points de vue. Elle est devenu sociable, extravertie et sexuellement, ça a été un festival de garçons dans son lit. Elle continue à en profiter mais ne perd pas de vue ses réels objectifs. Elle a beau avoir la plus belle poitrine de l’université, notre étudiante sexy veut devenir un jour une femme de pouvoir. D’autre part, elle sait que les clichés sur les femmes à grosse poitrine ont la vie dure et elle devra imposer le faite qu’elle a aussi un cerveau.

Un peu exhib et fière de ses seins

En attendant, elle fait comme les jeunes femmes de son âge, coquine et un peu délurée. Elle n’hésite pas à se photographier en selfie dans les endroits publics, notamment les toilettes de l’université. Un peu d’exhibitionnisme de cette belle poitrine généreuse et dodue, qui se transformera en Snap coquin. On remarquera au passage que Maéva sait exactement comment séduire et comment tenter les mecs. Sur la dernière photo, à la voir en train de s’agripper les nichons tout en adoptant une mine de croqueuse de mec, on sait que passer un moment sexe ou juste câlin avec elle, cela doit être l’extase.

Plus de gros seins

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *